Nouveau centre d'art contemporain togolais, le Palais de Lomé a ouvert ses portes avec une rétrospective de l'une des stars de la création de son pays, le designer industriel Kossi Aguessy, décédé en 2017 à seulement 40 ans.

Aguessy était diplômé de l'école de design de Londres Central Saint Martins qui a commencé son propre studio éponyme et a travaillé avec des gens comme Philippe Starck, la Coca Cola Company, Stella McCartney et Renault.

L'exposition Infinity présente son esthétique, que la commissaire Sandra Agbessi décrit comme "futuriste, multiculturelle et polymorphe". Il pleure également la perte d'un immense talent qui a contribué à rendre la créativité ouest-africaine visible sur la scène mondiale.

Exposition Kossi Aguessi

Avec des enregistrements limités sur lesquels s'appuyer, Agbessi a dû retrouver les anciens collaborateurs du créateur du monde entier pour assembler les pièces dans Infinity, et a déclaré qu'ils étaient tous élogieux dans leurs éloges pour le créateur.

"Je n'ai jamais entendu des gens parler d'un artiste comme ils parlaient de Kossi", a-t-elle déclaré à Dezeen. "Alors que de nombreux designers enverraient un croquis et en finiraient avec un projet", Kossi était présente dès le premier jour ", a-t-elle poursuivi.

Dans le cadre de l'exposition, le Palais de Lomé a produit un court métrage, avec des noms internationaux tels que le designer Ross Lovegrove réfléchissant à l'héritage d'Aguessy.

Il y explique que la mort prématurée du designer, due au cancer, est particulièrement tragique car "il aurait été un ambassadeur de classe mondiale … à cette époque où l'Afrique retrouve son prestige et reprend une place à la table".

Exposition Kossi Aguessi

Parmi les chaises, récipients et sculptures de l'exposition Infinity, on trouve les masques brillants Zoo et Loo (2010-2016) – le jeu contemporain d'Aguessy sur les objets rituels africains archétypaux.

Ils sont rejoints par le fauteuil monolithique Fjord (2010), taillé dans du marbre de Carrare.

Le métal est fréquemment découpé au laser ou tordu en formes fluides, comme dans le fauteuil Infinity (2016), fabriqué à partir d'une bande continue d'aluminium.

Exposition Kossi Aguessi

Aguessy est né le 17 avril 1977 à Lomé et a déménagé aux États-Unis en 1980 avec sa famille avant de s'installer plus tard au Royaume-Uni puis en France.

Il a fondé son studio à Paris en 2008, la même année que sa chaise Useless Tool, fabriquée selon les techniques des avions militaires, a fait forte impression dans le cadre d'une exposition intitulée Please Do Not Sit, selon le Palais de Lomé.

Par la suite, il a travaillé avec Coca-Cola sur un ensemble de meubles en matériaux recyclés, a contribué à la mise en place du premier laboratoire de fabrication du Bénin avec le soutien du Centre Pompidou de Paris.

Il a également créé des objets à présenter au Togo lors de sa présidence du Conseil de sécurité des Nations Unies en 2013. Son travail est conservé dans les collections permanentes du Centre Pompidou et du Museum of Art and Design de New York.

Exposition Kossi Aguessi

Le Palais de Lomé est dédié à la promotion des pratiques créatives contemporaines au Togo et dans la région, et dispose d'une galerie de design dédiée.

Son équipe créative avait espéré collaborer avec Aguessy sur une exposition, mais après son décès, ils ont choisi d'inaugurer l'institution avec une rétrospective de son travail.

"Nous espérons que cet hommage permettra à son travail de perdurer et de le faire connaître au plus grand nombre possible, et, mieux encore, qu'il servira de tremplin à de futures carrières", a déclaré la directrice du Palais, Sonia Lawson.

Exposition Kossi Aguessi

Réfléchissant sur ses conversations avec Aguessy, Lawson a déclaré qu'elles étaient toujours très variées et qu'il aimait remettre en question les concepts d '"africanité" et de "designer africain", compte tenu de son expérience et de ses influences internationales.

"Il était curieux de connaître les formes, les techniques et les matériaux", a-t-elle déclaré. "En une seule conversation, il a pu aborder les matériaux utilisés en aéronautique, les résines naturelles au Cameroun et la conception culinaire."

"Je me souviens de lui parler de plats togolais emblématiques tels que le koliko (ignames frites) et l'akoumé (une sorte de polenta togolaise) qu'il pensait présenter différemment."

Exposition Kossi Aguessi

Le Palais de Lomé a ouvert ses portes en décembre 2019 à la suite d'un projet financé par l'État pour restaurer le bâtiment délabré du Palais des Gouverneurs, construit de 1898 à 1905 lorsque le Togo était une colonie allemande.

La restauration a été réalisée par les studios d'architecture français Segond-Guyon et Archipat.

Contrairement à son histoire d'exclusion, le bâtiment est désormais ouvert au public pour la première fois, accueillant à la fois les locaux et les touristes. Il met l'accent sur l'accessibilité, avec un week-end gratuit chaque mois comprenant des guides locaux, des conteurs et des activités.

Avec Infinity, le Palais de Lomé a inauguré avec Togo of the Kings, une exposition d'objets historiques et rituels encore en usage dans les royaumes et chefferies de la région.

Accompagnant ceci est Three Borders, présentant le travail d'artistes contemporains du Ghana voisin, du Nigeria et du Bénin ainsi que du Togo.

Exposition Kossi Aguessi

Le parc du Palais se double d'un jardin botanique – un ajout important d'espace extérieur public pour la capitale. Cette année, deux restaurants ouvriront également au sein du complexe.

Le Palais rejoint un paysage croissant d'institutions artistiques et culturelles en Afrique, notamment le musée Zeitz d'art contemporain d'Afrique conçu par Heatherwick, ou Zeitz MOCAA, qui a ouvert ses portes au Cap en 2017.

Kossi Aguessy: Infinity se poursuivra jusqu'à fin mars 2020.