Precht et Mamou-Mani Architects ont réalisé une installation durable imprimée au sable appelée Sandwaves à Diryah, en Arabie Saoudite.

La structure en forme de ruban est imprimée en 3D à partir de sable et de résine de furane pour être utilisée comme mobilier urbain lors de la saison Diryah – un événement sportif et de divertissement dans le district d'Al-Turaif.

Sandwaves par Arthur Mamou-Mani et Christ Precht

Les architectes Precht et Mamou-Mani ont choisi de construire Sandwaves en utilisant du sable car c'est le matériau naturel le plus abondant du pays, et il répond également aux traditions locales de construction.

La paire espère qu'elle démontrera "le type d'innovation qui est nécessaire pour notre temps" dans l'industrie du bâtiment, et comment la nature et la technologie peuvent travailler ensemble harmonieusement.

Sandwaves par Arthur Mamou-Mani et Christ Precht

"Nous croyons tous les deux à l'approche du design du berceau au berceau, en utilisant des matériaux qui peuvent retourner à leur état naturel, sans laisser de trace", a déclaré Arthur Mamou-Mani à Dezeen.

"Construire de manière écologique signifie également construire avec des matériaux locaux", a ajouté Chris Precht.

"Nous nous sommes demandé quelle est la matière première la plus répandue dans le monde, alors le sable nous est venu naturellement à l'esprit", a poursuivi Mamou-Mani.

Sandwaves par Arthur Mamou-Mani et Christ Precht

Sandwaves comprend 58 éléments imprimés en 3D individuels qui sont combinés pour former le ruban continu, ce qui en fait la "plus grande installation imprimée au sable à ce jour".

Son tracé ondulé se veut immersif, évoquant une série de ruelles étroites et de larges places à explorer.

Pendant ce temps, l'esthétique perforée des éléments individuels s'inspire de l'architecture environnante, des brise-soleils ou des brise-soleil et des palmiers.

Ceci est conçu pour créer "différentes nuances de transparence" dans tout le pavillon.

Sandwaves par Arthur Mamou-Mani et Christ Precht

Les architectes Precht et Mamou-Mani ont développé la forme de chaque élément individuel en collaboration avec les ingénieurs de Format, qui ont utilisé des outils de conception paramétrique pour générer la forme et l'épaisseur optimales de chaque pièce.

Le sable n'étant pas un matériau naturellement résistant, cela a conduit à des pièces épaisses et pesant environ 160 kilogrammes.

"C'est un plaisir de travailler avec une équipe qui croit que la technologie peut aider la planète, qui est prête à explorer et expérimenter de nouvelles techniques et à inspirer de nouvelles possibilités malgré les grands défis", a conclu Mamou-Mani.

Sandwaves par Arthur Mamou-Mani et Christ Precht

L'architecture imprimée en 3D est généralement rapide à construire, peu coûteuse et économe en ressources. Au cours des dernières années, de nombreux designers et architectes ont utilisé la technologie pour expérimenter de nouveaux matériaux et réinventer le potentiel des matériaux traditionnels.

D'autres exemples de structures imprimées en 3D sur Dezeen comprennent le plus long pont imprimé en 3D au monde à Shanghai et la proposition d'Yves Behar pour la première communauté imprimée en 3D pour les travailleurs à faible revenu en Amérique latine.

La photographie est de Roberto Conte.


Crédits du projet:

Studio Precht: Chris Precht, Fei Tang Precht, Andreas Stadlmayr, Zizhi You
Architectes Mamou-Mani: Arthur Mamou-Mani, Ayham Kabbani, Nina Pestel, Sash Onufriev, Youen Perhirin
Expérience Designlab: Mootassem Elbaba, Hibah Elbakree, Nausheen Baig
Fab.Pub: Giovanni Panico, Holly Hawkins
Format: James Solly, Sara Andreussi
Remerciement spécial: Étudiants universitaires PSU, Afan Sufak Manziel, SMI, Rely